Nationales

L’avocate franco-tunisienne et figure féministe Gisèle Halimi décède à 93 ans

L’avocate, femme politique et écrivain Gisèle Halimi, qui a consacré sa vie à la cause des femmes et au droit à l’avortement, est décédée ce mardi, au lendemain de son 93e anniversaire, a annoncé sa famille. “Elle s’est éteinte dans la sérénité, à Paris”, a déclaré l’un de ses trois fils, Emmanuel Faux, estimant que sa mère avait eu “une belle vie”. “Sa famille est autour d’elle”, a ajouté M. Faux. “Elle a lutté pour arriver à ses 93 ans”.

Avocate engagée

Issue d’une famille modeste, Gisèle Halimi est née le 27 juillet 1927 à La Goulette en Tunisie. Avocate engagée, elle se fait notamment connaître lors du procès emblématique de Bobigny, en 1972, où elle défend une mineure jugée pour avoir avorté suite à un viol. Elle obtient la relaxe de la jeune femme et parvient à mobiliser l’opinion, ouvrant la voie à la dépénalisation de l’avortement, début 1975, avec la loi Veil.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer