Nationales

L’assignation à résidence concerne 300 personnes en Tunisie

Le ministre de l’Intérieur, Hichem Fourati, a déclaré ce mercredi 11 décembre 2019, que 300 personnes sont concernées par l’assignation à résidence en Tunisie, et que celle-ci ne signifie pas une assignation totalement restrictive, invoquant certaines exceptions pour des raisons professionnelles.

Dans une déclaration médiatique, relayée par la TAP, le ministre a souligné qu’il n’y a pas de chiffres sur les combattants de retour des foyers de tension, signalant que « celui qui regagne le pays est jugé ».

S’exprimant en marge du 43ème congrès des chefs de police et de sécurité arabes, tenu à Tunis, Fourati a souligné qu’une coordination intensive existe avec tous les pays arabes dans ce domaine. « La réunion d’aujourd’hui et celle des ministres de l’Intérieur arabes en mars dernier, traduisent la détermination de l’ensemble des gouvernements à coordonner, et à étudier davantage les stratégies sécuritaires en matière de lutte contre le crime organisé, notamment celui transfrontalier et contre le terrorisme », a-t-il souligné en substance.

Il a ajouté que la Tunisie procède à une coordination quasi-quotidienne avec l’Algérie et la Libye en vue de limiter les déplacements des éléments criminels, au niveau des frontières Est et Ouest, où sévit le phénomène terroriste.

Le secrétaire général du conseil des ministres de l’Intérieur arabes, Mohamed Ali Kouman, avait mis en garde contre le retour des combattants terroristes des foyers de tension, évoquant un grave danger pour les pays arabes.

Related Articles

Close