Nationales

Festival virtuel de la Harissa session 2020 : Le rendez-vous piquant qui crève l’écran !

Sous le pilotage de l’Association pour la sauvegarde de la ville de Nabeul (A.S.V.N.), le festival de la Harissa revient à Dar Nabeul pour une nouvelle édition « virtuelle », pour ne pas dire « exceptionnelle », programmée du 1er  au 4 octobre 2020.

Au menu, un nouveau casting de chefs prestigieux régalant les gourmets à travers des « Cooking Shows » (ateliers et démonstrations culinaires), mais aussi des conférences scientifiques animées par des professeurs et des chercheurs, des stands de producteurs locaux, une présentation du livre de cuisine « Lettres de Noblesse de la gastronomie tunisienne » (Éditions Dar El Dhekra, 2019) — doublement lauréat aux Gourmand World Cookbook Awards 2020 dans les catégories « Afrique » et « Littérature culinaire » —  de Gilles-Jacob Lellouche et surtout, la star des produits du terroir tunisien : la Harissa et ses différentes déclinaisons  !

Depuis 2015, l’Association pour la sauvegarde de las ville de Nabeul (A.S.V.N.) a su imposer cet évènement dans l’agenda culturel comme le festival phare de la gastronomie en Tunisie.

Il est à rappeler que l’A.S.V.N. a eu l’honneur de s’associer avec l’Institut national du patrimoine (I.N.P.) dans la préparation du dossier de candidature pour l’inscription de « la Harissa : savoirs, savoir-faire et pratiques culinaires et sociales » sur la Liste Représentative de Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité: une mesure qui figure dans la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (P.C.I.) adoptée par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (U.N.E.S.C.O.) en 2003.

Pourquoi un festival virtuel ?

Vu la conjoncture actuelle liée à la pandémie du SARS-CoV-2, le public est invité à suivre cette année en live streaming sur les réseaux socio-numériques les expériences et découvertes gustatives proposées par un casting prestigieux de chefs et de producteurs de renom.

Gourmets avisés ou curieux alléchés, les festivaliers seront chez eux à profiter, smartphone/tablette en main ou devant leur P.C., d’une édition placée sous les bons auspices de la distanciation sociale et des gestes barrières.

Certes, les membres de l’Association pour la sauvegarde de las ville de Nabeul (A.S.V.N.) se sont toujours réjouis de voir la fréquentation et l’intérêt des amoureux de la Harissa croître chaque année, contribuant à faire de ce festival un rendez-vous incontournable, mais pour cette édition la santé de notre cher public devait passer devant tout.

 

Covid-19 oblige, le format particulier de l’événement permettra de savourer à distance l’ambiance chaleureuse et piquante du festival avec cette fois, un panel de chefs encore plus créatifs.

Quelles sont les nouveautés ?

Ce festival à pour ambition d’ouvrir les frontières de la gastronomie en proposant à son public un parfait équilibre entre des destinations et des chefs que nous mettons au défi de quitter leur zone de confort et leurs cuisines habituelles pour le somptueux patio de Dar Nabel afin de proposer aux festivaliers des recettes lives, accessibles à tous !

Vous reprendrez bien un peu de vivacité, de fraîcheur et de légèreté ? C’est l’une des grandes nouveautés de cette édition : le festival de la Harissa fait peau neuve à travers de nouvelles têtes d’affiches et des Cooking Shows inédits et insolites, notamment:

 

 

  • Un Hamburger « Spécial festival de la Harissa » concocté par le meilleur « Burgerman » tunisien, Makram Benayed (Le Zink),

 

  • Un « mchalouat » revisité… à la Harissa: une idée de l’artisan culinaire, chef Foued Frini,

 

  • Un plat de la cuisine judéo-tunisienne à base d’Harissa réalisé par le créateur des concepts « Délires & Délices » et « La Ftira Loca », le célèbre restaurateur et écrivain, Gilles Jacob Lellouch,

 

  • Des plats du patrimoine culinaire nabeulien confectionnés par des femmes ménagères et des passionnées de la cuisine traditionnelle,

 

  • Un atelier de fabrication d’Harissa traditionnelle, dite « Arbi » et à la vapeur,

 

  • Et d’autres plats traditionnels fignolés par des professionnels des métiers de bouche: chef Moez Baklouti (formateur de cuisine), cheffe Asma Lajimi-Bey (restaurant Ouled El Bey), etc…

Et parallèlement, une multitude de stands et d’activités seront présents sur le festival vous permettent un parcours nouveau virtuel, chaque jour, et donc une expérience complètement différente selon vos envies, vos goûts et vos humeurs.

Related Articles

Close