Culturelles

La voix enivrante de Leila Hejaiej à Hammamet

 

Une belle soirée musicale tout en couleur que celle présentée jeudi 06 aout 2020 par Leila Hejaiej au Théâtre de plein air du Centre culturel International de Hammamet, dans le cadre de Sahriyet été 2020 à Hammamet, avec la participation d’un orchestre de 15 musiciens virtuoses sous la direction de Abdelbast Metsahel.

Au cours de cette soirée, Leila Hejaiej n’a pas dérogé à la règle qu’elle s’est imposée à elle-même en présentant à ses fans les œuvres les plus récentes de son répertoire, tout en leur offrant les plus belles chansons issues du patrimoine musical arabe et tunisien. “Nesma Bayati” est en effet l’aboutissement d’une réflexion profonde et d’un travail de longue haleine engagé avec le grand artiste Lotfi Bouchnak et le grand poète Adem Fathi. Le résultat: un spectacle de grande facture artistique tant sur le plan de la composition que sur celui des textes puisés dans les registres classiques, mais toujours en phase avec notre époque.

La première partie de ce spectacle fut un voyage sublime à travers les Maqams tunisiens, du Nahawend au Bayati, dans une démarche de valorisation et de réhabilitation d’un patrimoine musical riche et pluriel.

Avec une rigueur remarquable, un timbre vocal sublime et une parfaite maitrise du chant, Leila Hejaiej a surfé avec une grande aisance sur des modes difficiles et complexes, tout en donnant du relief à chaque sonorité et à chaque syllabe, pour offrir un spectacle total où les sons des instruments musicaux de cet excellent orchestre oriental fusionnent avec la voix de velours de notre cantatrice.

Nesma Bayati de Leila Hejaiej était aussi un voyage à travers nos plus belles éternelles parmi lesquelles elle a chanté Saliha, Hédi Jouini, Naama, Moamed Jammoussi et Ali Riahi. Des moments forts sur une trame de nostalgie de ces années d’insouciantes et d’hommage à de grands artistes qui nous ont légué des œuvres majeures tout en sculptant une part de notre culture.

Et cerise sur le gâteau, « El Hobbi Kidah » de la grande cantatrice de tous les temps Om Khalthoum, suivie de « Helwin men youmna wallah » de Said Makkaoui, magistralement interprétées par Leila Hejaiej, au bonheur d’un public séduit par le raffinement et la noblesse de cette soirée mémorable.

Mais avant de clore son récital avec la célèbre chanson de Hedi Jouni « Tabbaani » Leila Hejaiej a présenté pour la première fois « Saket wa ouyounou tetkallem », une nouvelle création composée par l’artiste Khaled Slama, présent à la soirée, sur un texte du poète Mouldi Hassine .

Related Articles

Close