Culturelles

Kechiche revient enflammer la Croisette six ans après “La vie d’Adèle”

Six ans après le sacre puis la polémique autour de “La vie d’Adèle”, le Franco-tunisien  Abdellatif Kechiche revient à Cannes pour présenter en compétition le deuxième volet de “Mektoub My Love”, déjà précédé d’une aura sulfureuse. Même ramené à 3h28 – au lieu des quatre heures prévues initialement -, “Mektoub, My Love: Intermezzo” reste le film le plus long de la sélection. Le réalisateur, qui était déjà en haut des marches alors que ses comédiens foulaient à peine le tapis rouge, les a ensuite rejoints pour la photo.

 

Le film devrait reprendre une partie de l’intrigue du précédent opus, sur un été lumineux à Sète, autour d’une bande de jeunes entre flirts, soirées et journées à la plage. Une ode au désir donnant l’impression que les comédiens sont en liberté. “C’est très cadré en fait, c’est la magie” Kechiche, a fait valoir avant la projection l’une des actrices, Afsia Herzi, qui avait été sacrée meilleur espoir féminin aux César en 2008 grâce au cinéaste avec “La Graine et le Mulet”.

.
.

Related Articles

Close