CulturellesRamadan

“Nouba” d’Abdelhamid Bouchnak: l’identité tunisienne et son folklore, une source créative de la fiction

 

Le feuilleton “Nouba” propose de découvrir l’histoire de Maher, un jeune arrêté et condamné à six mois de prison. C’est là bas qu’il fait la rencontre de Sadok âgé de 60 ans et un des pionniers de l’empire d’El Mezoued, condamné à perpétuité. Maher qui devient son protégé, découvre grâce à lui l’univers du Mezoued qui l’impressionne.

Après sa série humoristique décalée “Hedhoukom” (2016-2017), le réalisateur Abdelhamid Bouchnak revient au petit écran avec un feuilleton intitulé “Nouba”. Clin d’œil au premier grand spectacle tenu dans les années 90 autour du mezoued, un spectacle qui a mis en valeur la richesse de cette musique longtemps perçue d’une manière négative, « Nouba » est ainsi une immersion dans le monde de cette musique populaire ses codes et son univers. En plus de l’univers musical et artistique, Bouchnak plonge dans la société tunisienne des années 90 : une période où l’ancien régime de Ben Ali était à l’apogée de sa force et les formes de violence et délinquance commencent à durcir avec la propagation de la drogue et la corruption.

Malgré les anachronismes crées au fil des épisodes par les annonceurs dans le placement de leurs produits sans respecter les exigences esthétiques de l’œuvre artistique, le travail de Bouchnak attire par sa créativité, une créativité dont le fond et la forme puisent dans la profondeur de l’identité tunisienne et son patrimoine.

« Nouba » (transe dans son sens littéral) plonge le spectateur dans la transe créative du réalisateur parallèlement à la transe musicale. Des personnages attachants dont la construction dramaturgique complexe se met en place d’une manière progressive sont servis par un scénario où se mélange l’humour, la poésie et langage d’époque. Dans « Nouba », Bouchnak mélange avec beaucoup de justesse les genres entre polar, romance, drame, comédie sociale et musicale apportant une touche moderne et actuelle à une époque passée.

Source : TAP

Related Articles

Close