وطنية

Un webinaire sur l’économie sociale et solidaire  : une manière nouvelle de penser l’économie

Équilibre entre croissance économique et équité sociale, coexistence équitable des secteurs public et privés (lucratifs ou non), inclusion économique et sociale des populations défavorisées et marginalisées… tels sont les objectifs que pose la Loi sur l’économie sociale et solidaire  en Tunisie. Cette nouvelle loi-cadre offrira probablement à l’économie informelle une passerelle vers une économie officielle qui ne soit pas capitaliste. Il  est inconcevable que la Tunisie soit en retard sur l’établissement de ce type d’économie ou du troisième secteur économique (aux côtés du secteur public et du secteur privé). Aujourd’hui, en Tunisie, l’ESS représente moins de 1% du PIB alors que dans d’autres pays la contribution de l’ESS au PIB est plus élevée. En France, elle contribue chaque année 10% à la création de nouveaux emplois et à la création d’un quart des nouveaux ouvriers chaque année dans les pays scandinaves

La Tunisie doit augmenter la contribution de l’économie sociale et solidaire à 5 à 6% du produit intérieur brut par an pour soutenir les secteurs public et privé dans les efforts de développement et dans la création d’emplois et de richesses. L’augmentation de ce pourcentage signifie la création de 60 mille emplois  supplémentaires par an et absorbe ainsi l’excédent de chômage qui s’est accumulé aujourd’hui en Tunisie jusqu’à 650 000 chômeurs et offre également une richesse supplémentaire. Signifie ajouter un point annuel au taux de croissance. Et généralement, l’intégration économique et sociale, selon les experts, apporte de nouveaux espoirs et ouvre de vastes horizons à une grande partie des Tunisiens qui se sentent aujourd’hui “en dehors” de la sphère économique et sociale. 

Le Laboratoire de l’Economie Sociale et Solidaire vise à contribuer activement au développement durable des acteurs de l’innovation sociale pour répondre efficacement aux besoins socio-économiques du pays a organisé ce mercredi 15 septembre  un webinaire sur l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) sous le thème : Pourquoi le modèle d’économie circulaire est-il un modèle prometteur et adapté aux défis de transition écologique de la rive Sud méditerranéenne ? Quelles sont les leçons que nous pouvons tirer des expériences de la rive Nord et du reste du monde ?

Emmanuelle Ledoux, directrice générale de  l’Institut National de l’économie circulaire  Organisme de référence et d’influence autour de l’intelligence et de l’économie de la ressource  et Elisa Yavchitz directrice générale des Canaux se sont mobilisées aux côtés du Lab’ess pour répondre à ces interrogations dans le cadre de la mise en œuvre du programme ‘’ SalaM’’ initié et financé par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères français (MEAE).

L’objectif de ce webinaire est de créer un espace de dialogue entre les différents acteurs de l’ESS et de l’entrepreneuriat social afin de promouvoir l’émergence d’une économie d’agents du changement et une collaboration multi-acteurs.

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى