jeudi, 21 septembre 2017 Écoutez nous sur le 100.0 FM à Nabeul et Hammamet et sur le 104.1 FM au Cap Bon et au Grand Tunis
Home / Actualités / Le Festival de l’Art Culinaire et du Patrimoine :Les organisateurs annoncent la couleur !
12494748_900221246760743_4107897679421917289_n (1)

Le Festival de l’Art Culinaire et du Patrimoine :Les organisateurs annoncent la couleur !

 

 

La deuxième édition du Festival de l’Art de Vivre et du Patrimoine se tient du 20 au 24 janvier 2016 à la Foiredu Kram. En prélude à ces journées, le comité directeur de cette manifestation de réconciliation du patrimoine avec l’art de vivre au quotidien ou lors des grandes occasions a organisé le 19 janvier une cérémonie de lancement club house du « Residence Golf » à Gammarth rehaussée par la présence de mesdames Selma Elloumi Rekik, ministre du Tourisme et de l’Artisanat et Martine Pinville , secrétaire d’Etat de la République française chargée du Commerce, de l’Artisanat , de la Consommation et de l’Economie Sociale et Solidaire et de son Excellence monsieur François Gouyette, ambassadeur de France à Tunis.

12540546_900221416760726_8518834184207804223_n

Une entrée en matière haut de gamme où les patrimoines matériel et immatériel du monde ont été à l’honneur à travers les témoignages des différents intervenants qui ont mis l’accent sur la corrélation étroite entre patrimoine séculaire et art de vivre contemporain et la nécessité de pérenniser l’héritage culturel à la faveur de son  adaptation à la vie actuelle de tous le jours et aux  grands évènements marquants de la vie. L’art de vivre et le raffinement ne datent pas d’aujourd’hui et leurs aspects ancestraux perdurent dans la mesure où ils épousent, continûment, l’air du temps. Pour que le legs patrimonial puisse rester up-to-date, il gagne à être revisité avec un œil nouveau qui sans le dénuer de sa substance basique lui définit de nouveaux contours qui, non seulement, lui assurent la survie, mais également, l’enrichissent et font en sorte qu’il s’avère lui-même enrichissant.

941041_900221503427384_1231229249325606086_n

Ainsi, des experts, professionnels et connaisseurs de différents horizons ont, successivement, pris la parole pour traiter chacun selon ses expériences et sa maîtrise de la matière, de l’art de vivre en tant qu’expressions matérielle et immatérielle du patrimoine. Les thèmes à l’ordre du jour étant les femmes et leur réinvention du patrimoine, art de vivre et patrimoine, les success stories de l’art de vivre et  costumes traditionnels de Tunisie, il a été un plaisir aux présents de découvrir les différentes facettes du patrimoine mondial lié à l’art de vivre à travers des escapades virtuelles dans les maisons d’hôtes,  véritables écrins d’un patrimoine accessible puisque réel et palpable, des conférences illustrées par des projections, des présentations de produits séduisants mettant en valeur le patrimoine et la cerise sur le gâteau fut, assurément, le très bel hommage rendu à Jacob Chemla et la céramique de Kallaline.

1934317_900220866760781_4629014531220320793_n (1)

Toute cette belle matinée dirigée  de main de maître et surtout avec beaucoup de doigté et de courtoisie par docteur Sonia Ben M’Rad, présidente fondatrice du festival a été agrémentée par un somptueux déjeuner avec comme mets principal, un succulent couscous au mérou. Et à propos de gastronomie, volet incontournable du patrimoine immatériel, un hommage très émouvant a été rendu à madame Zeineb Kaâk,  véritable icône de l’art culinaire tunisien et son fils Mohamed Saïd Haouet a été présent pour remercier les organisateurs d’avoir honoré sa mère. Volet hommages et consécrations, il y a eu d’autres. Ils ont concerné madame Nawel Rayane, directrice de la chaîne Benna du groupe Echourouk en Algérie et monsieur Quentin Danset, responsable de la gastronomie au Kempinski Palace à Istanbul qui se sont vus décerné chacun le Trophée d’Honneur International.

12507490_900220873427447_6561492044454824017_n

Au vu de la réussite de l’évènement du 19 janvier 2016, on a la certitude que le Festival de l’Art de Vivre et du Patrimoine qui commence le lendemain, s’annonce riche en innovations intéressantes, des touches de modernité indispensables à nous «  maintenir en contact » avec l’héritage de nos aïeux qui s’est lui-même constitué et enrichi à travers les âges et à la faveur d’une créativité humaine qui a, toujours, continué et continue, encore, à le remettre au goût du jour.

Reportage Kamel Bouaouina

 

Voir aussi

images

Les rencontres Africa : Industries aéronautique et automobile : comment l’Afrique s’intègre à la chaine mondiale ?

L’industrie aéronautique se développe petit à petit sur le continent après que l’Afrique du Sud ...