jeudi, 19 octobre 2017 Écoutez nous sur le 100.0 FM à Nabeul et Hammamet et sur le 104.1 FM au Cap Bon et au Grand Tunis
Home / Actualités / JTC2015 : L’Egarée : Le rêve pour échapper à l’isolement
égaré2

JTC2015 : L’Egarée : Le rêve pour échapper à l’isolement

 

 

Encore une fois, le théâtre marocain fascine le public des Journée Théâtrales de Carthage qui ont bien tenu à l’honorer à l’occasion de la célébration de son célébration de son centenaire à travers notamment la programmation de plusieurs pièces théâtrales. Après  la pièce Entre Deux  qui a gagné le public, c’était au tour de  l’Egarée, une pièce produite par le Théâtre Aquarium, mise en scène par Naima Zitan et interprétée par AmalBenhaddou, ChaimaEjjbiri, Hajar El Hamidi etSoukainaAbrouk d’occuper la scène El Teatro dimanche 18 octobre en présence d’un public déjà acquis.Telfa (l’égarée) est une immersion dans l’univers carcéral de quatre  femmes prostituées en attente de jugement.

égaré1

Entre travail manuel en vue d’une  réinsertion  sociale, séances de bain et dortoir, les quatre femmes déroulent leur vie de femmes victimes du quotidien, leur espoir de voir un jour le bout du tunnel et leur aspiration à une vie amoureuse. Chacune d’elle est une histoire singulière qui raconte un vécu terriblement angoissant et dévoile des blessures béantes. Quatre comédiennes de talents  avec un décor illustrant l’ambiance lugubre de l’univers carcéral  se sont livrées à un jeu d’acteur d’une puissance extrême allant jusqu’à provoquer le public par une trivialité propre aux personnages   qu’elles habitent. Le public comprend le message et signe sa complicité par des flots d’applaudissement qui n’ont fait qu’encourager les comédiennes à donner le meilleur d’elle-même.  En dépit d’un dialecte par moment difficile à déchiffrer, les comédiennes  ont réussi à reproduire le sentiment de frustration de leur personnage ainsi que l’angoisse de l’attente d’un jugement qui tarde à venir. Mais, la prison censée éloigner les quatre femmes de leur quotidien misérable est un lieu de violence sourde et sournoise, un lieu de souffrance d’un autre genre et un lieu où les rêves les plus entretenus s’évaporent au contact d’une autre réalité plus affreuse encore.

égaré3

Mais la talent des comédiennes et du metteur en scène a offert au public l’opportunité de rire face à des situations paradoxale et de prendre le recul nécessaire afin de réfléchir sereinement sur ce sujet  que partagent toutes les sociétés. L’égarée, est une aventure difficile mais réussie en tant qu’atelier mais aussi en tant que pièce.

 

Voir aussi

cache_660x660_Analog_medium_8762657_18465_28022017 (1)

Slim Riahi à nouveau entendu par le juge d’instructi

  L’homme d’affaires et président de l’Union patriotique libre (UPL), Slim Riahi a été entendu, ...