samedi, 21 octobre 2017 Écoutez nous sur le 100.0 FM à Nabeul et Hammamet et sur le 104.1 FM au Cap Bon et au Grand Tunis
Home / Actualités / Jean Pierre Darmon : L’ art de mosaïque a été très développé durant la période romaine
jean pierre

Jean Pierre Darmon : L’ art de mosaïque a été très développé durant la période romaine

 

 L’Association pour la Sauvegarde de la Ville de Nabeul (ASVN) commémore le cinquantenaire  des premières fouilles entreprises à la cité antique de Neapolis en invitant Jean-Pierre Darmon, directeur de recherche honoraire en archéologie (CNRS/ENS – France) et premier archéologue à avoir travaillé sur le site, à revivre les émotions ressenties il y a un demi-siècle, en découvrant la Maison des Nymphes, les mosaïques romaines de l’abside-fontaine en sous-bassement du mausolée de Sidi Mahrsi et autres trésors archéologiques révélés par les fouilles.Ainsi, Jean-Pierre Darmon sera les 18, 19 et 20 mai 2017, l’hôte de Nabeul et de l’ASVN qui a concocté à cette occasion, un programme copieux portant sur plusieurs axes dont notamment, des visites au site romain de Neapolis et au musée de Nabeul, une sortie guidée dans le vieux Nabeul ainsi qu’une rencontre avec l’élite de la ville et les férus d’histoire, d’histoire de l’art et d’archéologie à Dar Nabeul, siège de l’association. Intervenant sur les ondes de Radio Med, Jean Pierre Darmon, archéologue français et spécialiste des mosaïques romaines , invité de l’émission, Prime Time, ce vendredi 19 mai 2017, a souligné au micro de Sofiène Ben Farhat, que  « le site  Néapolis qui s’étend sur quelques hectares surplombant la mer, a été l’objet de fouilles archéologiques qui ont duré presque une quarantaine d’années. En effet, c’est en 19 64 que les fouilles ont démarré. Les travaux de prospection et de restauration  se sont soldés par la mise à jour de deux grands ensembles archéologiques, à savoir la fabrique de salaison et de traitement de poissons et la maison des nymphes.En ce qui concerne la fabrique de salaison, elle permet au visiteur de découvrir un monument qui se rapporte à l’une des principales activités industrielles et commerciales de l’Afrique antique (VIe siècle av. J.-C.), celle des industries dérivées de la pêche, salaison de poissons ou production des sauces.Quant à la maison des nymphes, qui couvre d’ailleurs 1.500 mètres carrés, elle révèle le cadre de la vie quotidienne des Néapolitains (les habitants de Néapolis, ancienne appellation de Nabeul) fortunés du IVe s. après J.-C. La maison des nymphes recèle une très belle collection de mosaïques dont une bonne partie, d’ailleurs, fut transférée au musée de Nabeul. »  Cet art de mosaïque a été développé durant la période romaine à Néapolis, Dougga et El Jem devait ajouter Pr Darmon précisant que . « La fonction de la mosaïque est évidemment décorative. N’oublions pas que la salle à manger romaine  (triclinium), qui a généralement un décor plus sophistiqué que les autres pièces, peut organiser les lits de banquets en U autour de la scène. L’objectif est de provoquer l’échange entre les convives et de mettre en valeur leur érudition sur la mythologie par exemple. La mosaïque est un art décoratif dans lequel on utilise des fragments de pierre colorées, d’émail, de verre, de pierre (marbre, granito) ou encore de céramique, assemblés à l’aide de mastic ou d’enduit, pour former des motifs ou des figures »

Voir aussi

11044641_10206281230737772_3433669574077144826_n

Anouar Marzouki : Revaloriser l’harissa, en tant que patrimoine immatériel de Nabeul

    À  Nabeul, ce n’est pas pour le folklore, qu’au mois d’octobre, les maisons, ...