ActualitésPolitiques

Le SNJT dénonce le retard pris dans le traitement du dossier de Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari

Le président du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT), Neji Bghouri, a dénoncé, mercredi, le retard pris dans le traitement du dossier de Sofiène Chourabi et Nadhir Ktari, deux journalistes tunisiens disparus en Libye depuis septembre 2014.

” Les autorités tunisiennes n’ont pas enquêté sérieusement sur le sort de Sofiene Chourabi et Nadhir Ktari “, a accusé Bghouri lors d’une conférence de presse à Tunis organisée par la Coalition civile pour la défense de la liberté d’expression.

D’après lui, la délégation tunisienne qui s’est rendue en Libye à la suite des informations parvenues au sujet de deux dépouilles retrouvées et pouvant appartenir aux deux journalistes n’a pas abouti à des résultats concrets d’autant que la partie libyenne n’a pas suffisamment coopéré dans ce sens.

La délégation tunisienne est composée d’un médecin légiste, un juge d’instruction et des représentants de la société civile.

Pour le président du SNJT, les autorités tunisiennes ne traitent pas le dossier de disparition des deux journalistes avec sérieux dans la mesure où elles ne se mobilisent que sous la pression des composantes de la société civile.

” Le Collectif de défense des journalistes Sofien Chourabi et Nadhir Ktari a été officiellement internationalisé “, a-t-il dit.

Related Articles

Live
Close