Culturelles

Myrath enflamme Hammamet

Pendant une heure et trente minute, le groupe tunisien « Myrath » a tenu en haleine sonpublic. « Du vrai métal comme on aime ! » s’enthousiasme un jeune. « Formidable de voir ça avec mes amis ! » se réjouit une jeune de Tunis,. « L’idée de jouer du métal ‘, c’est génial ! moi j’ai beaucoup aimé ! De plus, ces jeux de scène en interaction avec le jeune public, ne pouvaient que les emballer », commente une autre maman, un tout-petit dans les bras.« Tout simplement, époustouflant ! Un bon bain de jouvence ! » Comme ce père de famille , tous n’ont que des appréciations élogieuses à formuler à la fin du spectacle.

Il est vrai que sur scène ça déchire, , Myrath comme à son habitude, mettait très vite de l’ambiance entraînant avec lui son fidèle public. Il nous a offert ce soir un cocktail musical métissé avec des sonorités tunisiennes, des rythmes nord africains et des maqâms orientaux de leur dernier album « Sehili » , il y en avait des chansons pour tous les goûts comme « Born to survie » « You’ve lost yourslef » « Darkness Arise » qui ont enflammé la scène.

Accompagné des dragons et la danseuse Elena, Zaher Zorgatti (chanteur), Malek Ben Arbia (guitariste), , Anis Jouini (bassiste) et Morgan Berthet (batteur) ont apporté leur touche visuelle en proposant des vidéos plus travaillées et différentes .

Bonsoir, ça va Hammamet ? ». D’emblée, les mille spectateurs, totalement conquis, répondent au doigt et à l’œil, chantant, levant les bras et sautant à tout va. Myrath nous emmène dans son univers particulier . Et c’est parti jusqu’à minuit

Related Articles

Close