jeudi, 17 août 2017 Écoutez nous sur le 100.0 FM à Nabeul et Hammamet et sur le 104.1 FM au Cap Bon et au Grand Tunis
Home / Actualités / Foued Bouslama appelle à faire face au tourisme parallèle
20861310_1511714802224362_797194995_o

Foued Bouslama appelle à faire face au tourisme parallèle

 

Le tourisme parallèle gagne du terrain a expliqué, l’expert en tourisme, Foued Bouslama , hôte de l’émission « Le Week end »  ce dimanche 13 août 2017, « Au cours du premier trimestre de cette année, et par rapport à la même  période de l’année dernière, les arrivées ont augmenté de 34,2% et les recettes -calculées en dinars- n’ont progressé que de 5,1%; sachant que le  dinar a été déprécié par rapport à l’Euro.En 2016, et par rapport à 2015, les recettes on baissé de 3,8% en dinar et de 11,8% en euro; alors que les arrivées aux frontières ont progressé de 6,8% et les nuitées de 10,5%.   La recette par visiteur a chuté de 10,2% en dinar et  18,2% en euro.Cette inadéquation entre les arrivées et les nuitées d’une part et les recettes en devises d’autre part, ne peut s’expliquer que par le fait que les paiements ne passent plus par les canaux officiels et légaux des banques et de la BCT. Le paiement se fait à Gambetta (Annaba)  et Ben Guerdane. Tout le monde le sait et est au courant de ces pratiques illégales, des rues où elles sont pratiquées, des lieux  des « bureaux de change », qu’ 1€uro y est changé contre 3 dinars.  Ce marché noir de change de devises de cette contrebande et   ce marché parallèle  se pratiquent au grand jour, au vu et au su de tout le monde. Et là il faudrait exiger au moins 200 euros  pour  l’entrée de chaque touriste au poste frontalier. Si on arrive à maîtriser  ce tourisme parallèle , on peut arriver à augmenter nos recettes en devises »

Voir aussi

20800236_595979080791267_7442633599518706417_n (1)

Gabés: Une baleine échouée à Oudhref

C’est un spectacle pour le moins inhabituel auquel ont assisté les populations de Gabés. Selon ...