jeudi, 24 août 2017 Écoutez nous sur le 100.0 FM à Nabeul et Hammamet et sur le 104.1 FM au Cap Bon et au Grand Tunis
Home / Actualités / Béji Caied Essebssi : La nomination du chef du gouvernement ne fait pas partie de mes prérogatives »
12903578_1010517182350749_1344270418_o (1)

Béji Caied Essebssi : La nomination du chef du gouvernement ne fait pas partie de mes prérogatives »

Nous sommes désormais en guerre contre le terrorisme, a affirmé Béji Caïd Essebsi  au micro de Sofiène Ben Farhat et nous l’emporterons, surtout que les conditions de l’unité nationale sont désormais réunies. Certes, ajoute t-il «  la situation économique est difficile. Les caisses sont vides. Il faudrait booster l’investissement et attirer de nouveaux investisseurs. Le climat n’est pas propice en raison de la situation sécuritaire mais surtout aux tracasseries administratives qui font fuir les investisseurs étrangers » Le Président de la République appelle  à ôter l’interdiction de voyage qui plombe encore nombre d’hommes d’affaires et à inciter ceux qui disposent d’avoirs financiers à l’étranger à les rapatrier en Tunisie. Sans ces réformes, nous ne pourrons jamais nous en sortir. Il faudrait restaurer  le prestige de l’Etat et travailler » A propos du rendement du gouvernement de Habib Essid, Béji Caied Essebssi a indiqué  que le rendement du gouvernement Essid est acceptable et qu’il n’y a pas lieu de changer le Premier ministre. » C’est un nouveau gouernement qui n’a que quelques mois de travail . Il faudrait au moins deux ans et demi pour l’évaluer » Sofiène Ben Farhat  a parlé d’un faible rendement du gouvernement et de son incapacité à résoudre les différentes questions qui se posent, en l’absence de programmes clairs et concrets. Béji n’est pas de cet avis « Ce gouvernement s’est trouvé dans l’obligation de faire face à des problèmes quotidiens et à leur trouver des solutions. Les choses s’améliorent  et je le redis toujours la nomination du chef du gouvernement ne fait pas partie de mes prérogatives » Clôturant son point de presse et répondant à une question d’un journaliste  sur un éventuel vide de pouvoir en cas de son décès, Beji Caid Essebsi a évoqué les propos de Bourguiba qui disait « Je ne vais pas mourir et laisser certains s’emparer de la Tunisie. »

 

Voir aussi

20953552_1396578550389201_3082093292698650110_n

La jarre de Nabeul s’illumine en LED

La jarre de Nabeul s’illumine en LED.. Elle  se transforme donc en véritable tableau de ...