samedi, 21 octobre 2017 Écoutez nous sur le 100.0 FM à Nabeul et Hammamet et sur le 104.1 FM au Cap Bon et au Grand Tunis
Home / Actualités / Agora : La mendicité en Tunisie, c’est plus qu’un métier !
16903419_1387129094642918_42356727865756142_o-660x330

Agora : La mendicité en Tunisie, c’est plus qu’un métier !

 

 

La mendicité, sujet de l’émission Agora, est devenue un vrai métier. Les chiffres parlent d’eux même, Selon les dernières statistiques datant de 2013, leur nombre avoisinerait les 39.000. La  plupart dispatchés dans les mosquées, les stations de métro, les DAB, les pâtisseries  50.% des mendiants en ont fait un véritable métier.Ils sont partout, à toute heure de la journée, à quémander une aumône. Un spectacle familier, banal, celui de la mendicité. Les méthodes ont changé. Divorces, dislocation familiale, déperdition scolaire, exode rural, chômage, handicap physique et mental… sont le terreau de la mendicité. Ces mendiants sont de différents âges et sexes . Des garçons et des fillettes, des jeunes et des vieux avancent vers vous, la main tendue. Ils hantent les cafés, les cars et les rues passantes. Afin de subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles, ils se mettent à errer dans les espaces publics.  Le citoyen est harcelé à longueur de journée par des cohortes de mendiants, tendant la main pour demander la charité. C’est dire que la mendicité est devenue un phénomène de société qui a atteint des proportions inquiétantes. Seul un  plan d’action basé principalement sur deux piliers à savoir, une reforme juridique pour un durcissement des sanctions ainsi que le déploiement sur terrain d’équipes sociales et sécuritaires, pourra endiguer l’ampleur de ce fléau.

 

Voir aussi

11044641_10206281230737772_3433669574077144826_n

Anouar Marzouki : Revaloriser l’harissa, en tant que patrimoine immatériel de Nabeul

    À  Nabeul, ce n’est pas pour le folklore, qu’au mois d’octobre, les maisons, ...